UQAM - Université du Québec à Montréal
Entrevues
UQAM › Entrevues › En tournée dans les universités canadiennes
Micro

Jacques Lévesque
Photo: Nathalie St-Pierre

En tournée dans les universités canadiennes


Par Claude Gauvreau

Au cours des prochains mois, Jacques Lévesque, professeur émérite au Département de science politique, effectuera une tournée d'universités canadiennes pour donner cinq conférences intitulées «Après la fin de l'URSS : la Russie et sa quête d'une nouvelle place dans l'ordre mondial». Cette tournée se situe dans le cadre des conférences du Gouverneur général de la Société royale du Canada. Chaque année, depuis 2005, la société demande à l'un de ses membres – un chercheur canadien éminent – de présenter des conférences sur un thème de son choix susceptible d'intéresser des professeurs, des étudiants et le grand public.   

Le chercheur examinera les fluctuations de la politique étrangère de la Russie, notamment dans ses relations avec les États-Unis, ainsi que les résultats des ses efforts pour maintenir son influence internationale. «Depuis la chute de l'Union soviétique, dont l'année 2012 marque le vingtième anniversaire, l'objectif central de la politique étrangère de la Russie a été de renforcer le caractère multipolaire d'un monde dominé militairement par les États-Unis, souligne Jacques Lévesque. C'est pourquoi les Russes, tout en évitant de confronter directement les Américains, ont établi un partenariat stratégique avec la Chine, dans le cadre de la Shanghai Cooperation Organisation, et resserré leurs liens avec différents pays dans différentes régions du globe : l'Inde, l'Allemagne, la France et certains États du monde arabo-musulman.»

Le professeur donnera sa première conférence à l'Université de Régina, le 10 octobre prochain. Les autres seront présentées à l'Université de Moncton (20 novembre), à la Memorial University (22 novembre) à Saint-Jean, Terre-Neuve, puis à l'Université de Sherbrooke et au Collège universitaire Glendon de l'Université York, à Toronto, les 7 février et 6 mars 2013.

Ce n'est pas la première fois que des institutions universitaires sollicitent l'expertise de ce spécialiste mondialement reconnu de la politique étrangère de l’URSS, puis de la Russie. Les universités Columbia et Harvard aux États-Unis, l’École des hautes études en sciences sociales de Paris et l’Institut Gramsci de Rome, notamment, ont fait appel à ses connaissances à une époque où la compréhension de la dynamique politique de l’URSS était névralgique. Au cours de sa carrière de plus de 40 ans, Jacques Lévesque a fondé le Centre d’études des politiques étrangères et de sécurité (CEPES) à l’UQAM, a été le premier doyen de la Faculté de science politique et de droit et a publié une quantité considérable d’ouvrages et d’articles scientifiques, pour la plupart consacrés à l’Union soviétique, qui ont été traduits dans plusieurs langues. Ces contributions lui ont valu nombre de distinctions, dont l’élection à la Société royale du Canada (1982), la prestigieuse bourse de recherche Killam (1992-1994) et les titres de Chevalier de la Légion d’honneur en France (2000), de Chevalier de l’Ordre National du Québec (2002) et de membre de l’Ordre du Canada (2005).

Séparateur

Source : Journal L'UQAM, vol. XXXIX, no 3 (1er octobre 2012)

Catégories : Politique et droit, Professeurs

Séparateur

Flèche Haut

UQAM - Université du Québec à Montréal  ›  Mise à jour : 1 octobre 2012