UQAM - Université du Québec à Montréal
Nouvelles
UQAM ›  Nouvelles ›  L'UQAM décerne un doctorat honorifique à Brenda Mary Gourley, vice-chancelière de The Open University

Photo haute résolution

L'UQAM décerne un doctorat honorifique à Brenda Mary Gourley, vice-chancelière de The Open University

Danielle Laberge, rectrice par intérim de l'UQAM, Brenda Mary Gourley, docteure honoris causa, Louise Bertrand, directrice générale de la TÉLUQ.
Danielle Laberge, rectrice par intérim de l'UQAM, Brenda Mary Gourley, docteure honoris causa, Louise Bertrand, directrice générale de la TÉLUQ.

Le 15 novembre 2007 - L'Université du Québec à Montréal a décerné, le 14 novembre, un doctorat honoris causa à Brenda Mary Gourley, vice-chancelière de The Open University, au Royaume-Uni. Cette distinction lui été attribuée par décision de son Conseil d'administration et sur recommandation de sa Télé-université (TÉLUQ). Par ce geste, l'Université veut souligner la carrière exceptionnelle de cette bâtisseuse pour qui « accès à l'éducation » et « justice sociale » ne constituent qu'une seule et même cause.

Brenda Mary Gourley
Comptable de formation, détentrice d'un M.B.A. de l'Université d'Afrique du Sud en Business Leadership, Brenda Mary Gourley a débuté sa carrière à l'Université du Natal. Successivement professeure, doyenne et vice-chancelière adjointe, Madame Gourley y est devenue vice-chancelière en 1994, première femme à occuper ce poste en Afrique du Sud. Sa nomination a coïncidé avec la fin de l'apartheid et l'arrivée de Nelson Mandela au pouvoir. Sous sa direction qui s'est poursuivie jusqu'en 2002, l'Université du Natal a doublé ses effectifs étudiants, élargissant ainsi l'accessibilité de la population aux études supérieures.

En janvier 2002, la professeure Gourley a été nommée vice-chancelière de The Open University qui, avec ses 180 000 étudiants, est la plus importante université de Grande-Bretagne. Fondée en 1969, cette institution s'est rapidement imposée comme le leader occidental en matière de formation à distance et grâce à ses critères d'excellence, elle se mesure aujourd'hui aux plus prestigieuses universités du monde.

Les liens d'amitié qui unissent The Open University et la Télé-université sont étroits et ne se sont jamais démentis. Bien que l'éducation supérieure se conjugue aujourd'hui de manière fort différente qu'il y a trente ans, cette université reste pour la TÉLUQ une inspiration et un modèle. Au fil des ans, plusieurs des professionnels de la TÉLUQ sont allées s'y perfectionner et de nombreux projets de collaboration entre les deux institutions ont vu le jour.

Reconnaissant les défis particuliers du 21e siècle, la professeure Gourley s'est exprimée abondamment sur le rôle des universités et plus particulièrement sur les objectifs de l'éducation à distance à l'ère de l'Internet, de l'internationalisation des savoirs et de la globalisation du commerce. Convaincue que l'enseignement sans frontières est en train de changer le monde, son souci est que cette révolution s'accomplisse dans l'esprit de tolérance et d'ouverture qui a accompagné ses premiers pas. Ouverture aux autres et aux nouvelles idées, ouverture aux clientèles traditionnellement négligées et à des régions qui autrement n'auraient pas accès aux salles de classe.

Conférencière recherchée, Madame Gourley a livré l'essentiel de sa pensée dans des allocutions récentes qui incluent « Will e-Learning Deliver on Its Promise ? » et « The Digital Divide as a Development Issue ». Ses conférences et séminaires sont traduits en plusieurs langues et diffusés dans le cyberespace. Elle a également été publiée par des organisations telles que l'UNESCO et la Society for Higher Education Research.

Madame Gourley est membre de plusieurs conseils d'administration, comités et fondations incluant The Council for Scientific and Industrial Research d'Afrique du Sud, l'Association internationale des universités et la British Council's Education and Training Advisory Committee. Elle est également présidente de l'Association des universités du Commonwealth.

La professeure Brenda Mary Gourley a déjà reçu des titres honorifiques de l'Université de Nottingham, de l'Université d'Abertay, de l'Université de Dundee et de l'Université de Richmond, en Angleterre. Elle a été désignée « personne remarquable » par le Global Business Network's. Elle a fait partie du comité exécutif du Forum for African Women Educationalists, l'ONG panafricaine, créée en 1992, pour donner aux filles les moyens de compléter leur scolarité.

Les docteurs honoris causa de l'UQAM
Le doctorat honoris causa est la plus haute distinction qu'une université peut attribuer. Brenda Mary Gourley rejoint ainsi des personnalités telles que Michèle Thibodeau-DeGuire, Réal Raymond, Louise Arbour, Claude Béland, Daniel Langlois, Finn E. Kydland, David Suzuki, Manuel Castel et Michel Tremblay, que l'UQAM a honoré au fil des ans.

Les docteurs honoris causa de l'UQAM

Séparateur

Source : Jenny Desrochers, conseillère en relations de presse
Division des relations avec la presse et événements spéciaux
Service des communications
Université du Québec à Montréal
Tél. : (514) 987-3000, poste 7730
desrochers.jennifer@uqam.ca

07-380

Flèche Haut

UQAM - Université du Québec à Montréal  ›  Mise à jour : 14 novembre 2007